Homepage > "Mentionner son handicap c'est permettre à la hiérarchie d'aménager son poste de travail"

"Mentionner son handicap c'est permettre à la hiérarchie d'aménager son poste de travail"

image_article_1070
Laura Braune est diplômée du master Human Rights and Humanitarian Action. Passionnée par la diplomatie (elle était membre du bureau de l'association Aix ONU - IEP d'Aix - et avait participé à plusieurs Harvard World MUN) elle savait qu'elle tenterait les concours du Quai d'Orsay. Aujourd'hui Secrétaire des Affaires Etrangères, elle revient sur la procédure de recrutement qu'elle a suivie en tant qu'étudiante en situation de handicap (avec RQTH).

Comment avez-vous postulé au MEAE et quelles sont les spécificités de la procédure de recrutement dédiée aux personnes en situation de handicap ?

Laure Braune (L.B.) - Lorsque nous avons un handicap (avec RQTH), il existe deux possibilités pour entrer au Quai d'Orsay : le concours "classique" et le concours dédié aux personnes en situation de handicap. Nous pouvons présenter les deux, simultanément ou non. J'avais pour ma part suivi la seconde option, pensant que le choix entre l'une ou l'autre option était obligatoire.

La différence principale entre les deux voies d'accès résidait dans les épreuves : dans le cadre du concours dédié aux personnes en situation de handicap, il n'y a pas d'écrit, mais un dossier à rendre (comprenant un CV, une lettre de motivation etc.) pour la première phase de sélection ; nous passons ensuite deux "Grand O" et non un seul pour la seconde phase. 

La sélectivité reste pour autant la même : au bout d'un an, à l'issue d'une phase d'évaluation et si nous donnons satisfaction, nous sommes titularisés dans le corps des Secrétaires des affaires étrangères (A). 

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant ou un jeune diplômé en situation de handicap qui souhaite postuler au MEAE ?

(L.B.) - Je lui conseille avant toute chose d'oser le concours. On a souvent tendance à penser qu'on ne sera pas à la hauteur ou au niveau, mais avec du travail et de la motivation, nous sommes autant capables que les autres. Le ministère a mis en place une réelle politique d'intégration en faveur des personnes en situation de handicap, il n'y a donc rien à perdre et tout à gagner à se présenter aux concours et à assumer la raison pour laquelle on se présente par cette voie. 

Est-ce qu'il est indispensable de disposer d'une RQTH pour travailler en tant que collaborateur en situation de handicap au MEAE et si oui, est-ce que cela change quelque chose dans vos rapports avec vos collègues de travail ou votre hiérarchie ?

(L.B.) - Si l'on souhaite entrer par la voie dédiée aux personnes en situation de handicap, oui, la RQTH est indispensable. Mentionner son handicap, c'est permettre à sa hiérarchie d'aménager notre poste de travail, ce qui est indispensable pour être en capacité de travailler correctement malgré nos difficultés supplémentaires. Très sincèrement, cela ne me pose aucune difficulté, ni avec mes collègues, ni avec ma hiérarchie. Tous savent que j'ai un handicap, mais ont dans les faits tendance à souvent l'oublier tant nos préoccupations quotidiennes sont autres. 

En savoir plus

Last modified 2023-03-06
04.09.2023
Victoire est étudiante du master politiques publiques (Ecole d'affaires publiques). Elle a rejoint en janvier 2023 la Direction de l’Engagement de Paris 2024 pour un stage aux côtés des équipes du Label Terre de Jeux 2024. Focus sur ses missions en lien avec les collectivités, pour faire vivre les Jeux dans les territoires.
12.06.2024
Launched by two graduates (class of 2020) from Law School : Agnès de Fortanier (Master in Economic Law) and Thomas Harbor (dual degree Sciences Po HEC), What's up EU is a newsletter putting together a concise, well-documented, and informative weekly wrap-up of the news that matters at a continental scale — from a European perspective. Sciences Po Careers interviewed Augustin Bourleaud, in charge of its edition, who is currently a double master's degree student between Sciences Po and the London School of Economics.
Read more news