Accueil > J'ai réalisé mon projet de travailler à New York au cœur des relations diplomatiques

J'ai réalisé mon projet de travailler à New York au cœur des relations diplomatiques

Alix Defrain-Meunier
Grâce à la bourse Marion Bruley, Alix Defrain-Meunier a effectué un stage au Consulat général de France à New York. Une aide financière qui lui a été essentielle pour mener à bien son projet de stage à New York. Retour sur une expérience professionnelle riche et intense au cœur d’une ville en perpétuel mouvement.

Quel a été votre rôle durant ce stage au Consulat général de France à New York ? 

Alix Defrain-Meunier (A.D.) : Au poste d’attachée de presse adjointe au sein du service presse et politique du Consulat général de France à New York, mes missions ont été multiples.
Chargée des relations presse durant six mois, j’ai préparé la couverture médiatique des visites officielles et des évènementsorganisés par le Consulat, avec la rédaction et l’envoi de communiqués de presse ainsi que des contacts avec les journalistes français et américains.
J’ai réalisé et présenté auprès de la Consule générale de France à New York, Anne-Claire Legendre, une revue de presse quotidienne. J’ai également été amenée à effectuer une veille de la vie politique, économique et sociale de la circonscription (New York, New Jersey, Connecticut et Bermudes). 

“Lauréate de la bourse Marion Bruley, j’ai réalisé mon projet de travailler à New York au cœur des relations diplomatiques”

Qu’est-ce qui vous a marqué pendant ce stage ?

A.D. : Réaliser ce stage au sein d’une administration française à l’étranger m’a permis de découvrir l’univers diplomatique. J’ai ainsi pu me familiariser avec les missions d’une administration de la fonction publique d’État chargée de mettre en œuvre la politique extérieure de la France.
Deux événements ont particulièrement marqué mon expérience au Consulat : le premier est l’Assemblée générale des Nations Unies qui a lieu tous les ans en septembre. Le deuxième reste la campagne puis les élections présidentielles américaines. Me trouver au cœur d’une ville majoritairement démocrate lors de l’élection du républicain Donald Trump a été passionnant. J’ai ainsi pu observer le fonctionnement politique des États-Unis et suivre l’actualité américaine dans des circonstances uniques.

Comment avez-vous apprécié New York ?

A.D. : New York est une ville extraordinaire par son architecture, les quartiers tellement différents, l’effervescence culturelle. “Il y a quelque chose dans l’air de New York qui rend le sommeil inutile” : ces mots de Simone de Beauvoir illustre parfaitement cette ville en mouvement perpétuel, dans laquelle il y a toujours une chose à faire, à voir, à découvrir. La présence de la communauté française y est très forte : près de 36 000 français sont inscrits au registre et on estime leur nombre total à environ 80 000 dans les États de la circonscription.

Comment avez-vous accédé à la bourse Marion Bruley ?

 A.D. : Attribuée en fonction de l'excellence académique et de critères financiers par la US Sciences Po Foundation, en être la lauréate a été pour moi un réel privilège ! J’ai pu concrétiser mon projet de stage à New York, où le coût de la vie est particulièrement élevé. La plus grande difficulté que j’ai rencontré au cours de ce stage a été celle du logement : il est assez difficile à trouver et le prix d’une chambre dans une colocation s’élève en moyenne à $1200 par mois.

La bourse Marion Bruley, d'une valeur de $6000, a vocation à parrainer un étudiant de Sciences Po souhaitant effectuer un stage au sein d'une ambassade de France, d'un des consulats ou d’une organisation internationale.

Quelle a été l’importance de votre stage dans votre parcours ?

A.D. : Ce stage m’a permis de préciser mes futurs choix académiques mais aussi professionnels.Il a aussi influencé le choix de mon deuxième stage, à Londres, au sein d’une ONG, afin d’acquérir une expérience supplémentaire dans le domaine international tout en diversifiant les missions qui me sont confiées. Le stage m’a permis d’affiner mon choix de master vers le master Science politique, mention Relations internationales de l’École doctorale de Sciences Po. De plus, cette expérience a renforcé ma volonté de travailler dans le domaine des affaires internationales et de la diplomatie.

Propos recueillis par Christiane Laloy

Contacter Alix Defrain-Meunier sur Linkedin

En savoir plus sur la bourse Marion Bruley

Effectuer un stage au  Ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI)

Mise à jour 14/04/2017
15.07.2021
Les résultats de l’enquête jeunes diplômés 2021 portant sur la promotion 2019 révèlent une attractivité toujours aussi forte des étudiants de Sciences Po auprès des employeurs, avec 9 diplômés sur 10 en activité professionnelle. Malgré un marché de l’emploi en tension, 82 % ont trouvé leur premier emploi en moins de 6 mois, et près des ¾ occupent un emploi stable. Ils sont toujours aussi nombreux (37 %) à travailler à l’étranger dans 84 pays. Découvrez tous les résultats de notre enquête !
30.08.2021
Vous avez besoin de joindre votre service carrières ? pour toute question relative à vos stages, obtention de convention...contactez notre équipe lors des permanences d'accueil, par mail ou téléphone.
Voir toutes les actus