Accueil > Chine, rédactrice en chef, Europe, pour NewsGuard, diplômée 2010 du double diplôme en journalisme Columbia/Sciences Po 

Chine, rédactrice en chef, Europe, pour NewsGuard, diplômée 2010 du double diplôme en journalisme Columbia/Sciences Po 

Chine Labbé
"De ce double diplôme, je garde des mentors"

Pouvez-vous décrire votre parcours académique et professionnel ? 

Après un premier cycle à Sciences Po, j'ai eu la chance de faire partie de la première cohorte d'étudiants du double diplôme de journalisme entre Sciences Po et l'université de Columbia. À Paris, j'ai suivi la spécialité radio et fait des piges régulières pour France Culture. Puis à New York, je me suis spécialisée en multimédia. Diplômée en juin 2010, j’ai commencé ma carrière comme productrice multimédia pour The Économiste à New York, un poste que j’ai occupé pendant huit mois. J’ai ensuite fait des piges pendant quelques mois, avant de rentrer en France ou j’ai rejoint la rédaction de Reuters. J’ai travaillé sept ans pour Reuters, comme journaliste politique d’abord, puis comme correspondante justice, sécurité et terrorisme. En 2017, je me suis installée aux États-Unis. La j’ai créé Good Code, un podcast sur les questions éthiques liées aux nouvelles technologies, en collaboration avec la Digital Life Initiative de l'université de Cornell Tech. Et début 2019, j'ai rejoint NewsGuard, une société américaine qui évalue la fiabilité des sites d'actualité et d'information, pour travailler sur son expansion en France.

Quel poste occupez-vous aujourd'hui ? A quoi ressemble votre travail au quotidien ? 

Je suis aujourd'hui rédactrice en chef, Europe, pour NewsGuard. Concrètement, je gère la copie française et décide des priorités éditoriales en France et travaille sur des projets éditoriaux en Europe. À NewsGuard, nous analysons la fiabilité des sites d'information suscitant le plus d'engagement sur les réseaux sociaux, mon travail consiste donc à surveiller tous les nouveaux sites qui émergent, qu'ils soient fiables ou non, écrire certaines analyses, éditer celles produites par nos analystes, et m'assurer qu'elles restent à jour, et ne sont pas “datées”. Je passe donc beaucoup de temps à lire l'actualité des médias, et à suivre les contenus qui suscitent beaucoup d'engagement sur les réseaux sociaux. Mon travail consiste également à suivre les grandes tendances de la mésinformation en France et en Europe, pour contribuer à notre newsletter mensuelle et nourrir des rapports comme que celui que j'ai chapeauté en juillet 2020 sur la propagation des théories du complot QAnon en Europe. Dans le cadre de mon activité, je travaille aussi au développement de NewsGuard en France, pour nouer de nouveaux partenariats dans le pays.

Quelles ont été les contributions de votre formation à la fonction que vous occupez aujourd'hui ? 

La formation que j'ai reçue dans le cadre du double diplôme Sciences-Po/Columbia a été cruciale dans mon parcours. Que ce soit chez Reuters à Paris ou NewsGuard à New York, où, dès le départ, je travaillais sur des contenus francophones. Être bilingue, comprendre les cultures française et américaine et les différences de sensibilité journalistique entre ces deux pays a toujours été un atout. Avec le double diplôme j'ai non seulement acquis une connaissance unique des deux pays et une aisance dans les rédactions des deux côtés de l'Atlantique. J'ai aussi pu tisser un réseau de professionnels nourri, parmi mes camarades de promotion et parmi mes enseignants, ce qui est essentiel dans notre profession.

Quels souvenirs gardez-vous de votre école, de votre promotion, de vos enseignants ? 

De mes deux années à Paris, et de mon année à New York, j'ai avant tout gardé de nombreux amis et désormais collègues. Ces années d'études si intenses, auprès de personnes qui sont passionnées et ont un objectif commun, sont propices à l'éclosion d’amitiés solides et durables. De ce double diplôme, je garde aussi des mentors, qui ont continué à m'écrire et me conseiller bien après que j'ai quitté les bancs de Sciences Po et Columbia, et continuent à le faire aujourd’hui. Le journalisme est un métier de rencontres, et celles-ci commencent en master ! Ce qui est assez unique aussi avec ce double diplôme, c'est de découvrir deux villes merveilleuses - Paris et New York - en y arpentant leurs quartiers à la recherche de sujets intéressants. C'est une chance incroyable.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui souhaiterait devenir journaliste aujourd'hui ? 

N'écoutez pas les pessimistes ! Quand j'ai commencé le master, nombreux étaient ceux qui me disaient que cette voie était bouchée, que je ne trouverais jamais de travail. Aujourd'hui, on nous martèle que le journalisme est mort, que la presse écrite ne survivra pas… Le journalisme est une profession merveilleuse qui doit sans cesse se réinventer. Et nous vivons aujourd'hui une période extrêmement riche, car elle nous impose justement de faire émerger de nouveaux business models, et de nouvelles pratiques. Certes, les postes de correspondants à l’étranger se font plus rares, et le métier de journaliste en 2020 est bien différent de ce qu'il était il y a 20 ou 30 ans, mais il n'est pas mort pour autant. Le poste que j'occupe est très nouveau, et c'est palpitant. Alors croyez-y, mais soyez ouverts au changement et aux nouvelles formes de journalisme qui se créeront. Et de manière générale, soyez ouverts aux opportunités qui s'offrent à vous, qu'elles correspondent à l’idée que vous vous faites du métier de journaliste ou pas! Il y a quinze ans, je n'aurais jamais imaginé travailler pour une société qui évalue la fiabilité des sites d'information, je me voyais reporter et rien d’autre. Mais en embrassant cette opportunité, j'ai découvert un domaine qui me passionne, et aujourd'hui, je ne m'imaginerais pas ailleurs !

En savoir plus : 

Contacter Chine Labbé sur Linkedin

Mise à jour 26/11/2021
20.06.2022
Recrutez nos profils de haut niveau en stage, apprentissage et 1er emploi sur notre nouveau site parisien en plein coeur de Saint-Germain des Près et en ligne sur Seekube!
14.03.2022
Vous souhaitez recruter un stagiaire, un apprenti ou un futur collaborateur à Sciences Po? Découvrez les stages et apprentissages de Sciences Po selon les formations et profils recherchés. Tout au long de l'année, déposez vos offres sur nos jobboards et participez en ligne ou à distance à nos Forums et événements carrières.
Voir toutes les actus