Homepage > De l'École doctorale au métier d'entrepreneur social*

De l'École doctorale au métier d'entrepreneur social*

À 23 ans et tout juste diplômée du master recherche en Science politique, mention politique comparée, Anne-Sophie Roux a fondé la première start-up sociale pour reconstruire et protéger les barrières de corail du monde entier.

Cette mordue de recherche, indisposée à l’idée de « rester dans une bulle », a parcouru les îles du Pacifique pendant un an, pour constater les effets du réchauffement climatique, mais surtout pour donner une vitrine aux actions des communautés locales contre la menace de destruction des récifs coralliens. "Essentiels à notre survie, ils sont les poumons de notre planète : ils émettent en effet 75 % de l’oxygène que nous respirons, tout en abritant une énorme partie de la biodiversité sous-marine. Mais depuis 1980, les récifs subissent une hécatombe : entre 30 et 50 % ont dépéri."

C’est alors que l’idée de My Coral Garden germe dans l’esprit de l’entrepreneure : créer une synergie entre entreprises, chercheurs, communautés locales et ONG pour sauver les coraux.

À son retour, elle lance sa start-up, qui permet aux entreprises de financer la plantation de boutures de coraux, et ainsi la reconstruction des récifs dans des nurseries. « Les entreprises sont des leviers intéressants pour financer les écosystèmes : les impacts de la mort des coraux sont transversaux, aussi bien écologiques qu’humains et économiques », explique la jeune directrice.

Aidée par l’incubateur de Sciences Po, la start-up démarre sur les chapeaux de roues : six personnes travaillent à son bon fonctionnement. Deux biologistes marins s’occupent de la nurserie de coraux en Malaisie, tandis que quatre autres membres gèrent la communication et les partenariats à partir de la France.

Après une levée de fonds en juin 2018, la start-up a signé avec son premier client, le joaillier Courbet, qui se veut « éthique et écologique » en relevant le pari de n’utiliser que des diamants synthétiques, et vient d’être sélectionnée parmi les cinq plus prometteuses de Sciences Po. Anne-Sophie Roux parle déjà de l’ouverture de la deuxième nurserie de corail en Nouvelle-Calédonie à la fin de l’année, et elle n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin : « Aujourd’hui les coraux, demain les mangroves ! » 

A consulter également :

​En savoir plus

*Article publié sous le titre "Anne-Sophie Roux, protectrice des Océans" à l'occasion des 10 ans de l'Incubateur de Sciences Po, Émile Boutmy Magazine / N°15 / Hiver 2018-2019

Last modified 2019-05-02
15.07.2021
The results of the 2021 Graduate Employability Survey on the class of 2019 show that Sciences Po students remain very attractive to employers, with 9 out of 10 graduates in professional activity. Despite a job market facing difficulties, 82% of our 2019 graduates found their first job in less than 6 months, and nearly ¾ of them have a stable profession. There are still just as many (37%) working abroad, in 84 countries. Discover all the results of our survey!
30.08.2021
You are a student looking for information about internships or career fairs? you are an employer willing to recruit our students in jobs or an internship? Find here the list of your Sciences Po Careers
Read more news