Accueil > Mahaut Chaudouët Delmas, Conseillère technique au Haut Conseil à l'Égalité, Diplômée en Affaires publiques (2016)

Mahaut Chaudouët Delmas, Conseillère technique au Haut Conseil à l'Égalité, Diplômée en Affaires publiques (2016)

mahaut chaudouet delmas
Diplômée du Master d'Affaires publiques de Sciences Po en 2016, Mahaut Chaudouët Delmas est actuellement Conseillère technique pour le Haut Conseil à l'Égalité (HCE).

Quelles sont vos missions dans votre emploi actuel ?

Je suis responsable des études au Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes. Cela veut dire concrètement que j’assure le suivi et l’animation de deux commissions – la commission « Stéréotypes et rôles sociaux » ; et la commission « Parité en matière politique, administrative et dans la vie économique et sociale ».

Pour ces commissions aussi, mais également pour d’autres travaux transversaux du HCE, j’assure l’écriture des rapports du HCE, qui sont remis en général à la.le ministre chargé.e des droits des femmes ou à la.le Premier.e ministre, qui peuvent d’ailleurs saisir le HCE sur tel ou tel sujet.

De façon générale, je participe aux missions du HCE, qui doit assurer la concertation avec la société civile, animer le débat public sur les grandes orientations de la politique des droits des femmes et de l’égalité, évaluer les politiques publiques qui concernent l’égalité entre les femmes et les hommes.

Qu’est-ce que la formation de Sciences Po vous a apporté pour les exercer ?

En tant qu’ancienne étudiante en Affaires publiques générales, une connaissance aiguë de l’environnement administratif et un esprit de synthèse, à l’oral comme à l’écrit.

Un exemple de projet marquant auquel vous auriez pris part dans le cadre de ce poste ?

Je suis notamment rapporteuse sur l’état des lieux du sexisme en France, qui est un texte remis à la.au Premier.e ministre. Cette année, nous avons constitué le « baromètre Sexisme » auprès de 3000 Français.es avec le concours de l’institut de sondage Viavoice. C’est une production de connaissance inédite, qui, venant du « terrain », fera j’espère bouger concrètement les choses en cette année d’élections présidentielles. Et le rapport est sorti aujourd’hui, en cette veille de la journée internationale des droits des femmes !

Qu’est-ce qui vous plaît le plus au quotidien dans votre emploi ? Quels sont vos plus grands défis?

Ce qui me plaît le plus, c’est la diversité des missions : derrière l’apparente monotonie de la rédaction de rapports, il y a en fait : le travail de recherche, de lecture et d’analyse sur des sujets multiples et transversaux, la conduite d’auditions de personnalités expertes et d’associations, l’animation du débat au sein de commissions dont les membres sont issus de mondes extrêmement divers, les interventions médiatiques, institutionnelles ou auprès de la société civile, la stratégie de communication autour des publications et des messages du HCE… Ce qui est le plus challengeant, c’est la rigueur : pour publier des travaux de référence, il faut être particulièrement soigneuse, sans se départir d’un esprit de synthèse.

Pourriez-vous dire un mot sur la politique du HCE en termes d'égalité professionnelle (hommes-femmes) et de mixité ?

Pour le coup, une politique exemplaire puisque la parité est strictement observée dans toutes les commissions du HCE. En revanche, j’ai bien conscience que c’est une exception dans le milieu professionnel, à la fois parce que j’y traite de ces sujets, mais aussi parce que j’ai connu d’autres milieux, y compris publics, dans lesquels c’est loin d’être gagné. Et ces disparités professionnelles et économiques se sont creusées avec la crise du Covid, ce que je souhaitais décrypter dans le podcast que j’ai créé avec la Fondation des Femmes, Regarde-moi bien. Je pense au milieu politique notamment, en tant qu’ancienne conseillère, où les femmes sont exclues des positions de pouvoir et où le sexisme s’exerce de façon systémique, y compris dans les coulisses, contre les collaboratrices par exemple. C’est quelque chose dont j’ai voulu parler, entre autres, dans le podcast que j’ai créé avec Slate.fr sur les conseiller.es politiques, Les Ombres, et qui devrait intéresser plus largement les étudiant.e.s de Sciences-Po qui se préparent à ce type de fonctions…

Un conseil pour les étudiantes de Sciences Po ?

Ne jamais hésiter à poser des questions, y compris aux personnes qui vous intimident. Il arrive qu’elles en sachent en fait moins que vous !

En savoir plus

Mise à jour 23/02/2022
04.09.2023
Vous souhaitez recruter un stagiaire, un apprenti ou un futur collaborateur à Sciences Po? Découvrez les calendriers des stages et apprentissages de Sciences Po selon les profils recherchés. Tout au long de l'année, vous pouvez déposer vos offres sur nos jobboards et participer en présentiel ou à distance à nos Forums et événements carrières.
06.09.2023
Créée par deux diplômés de la promotion 2020 de l'Ecole de droit : Agnès de Fortanier (master Droit économique) et Thomas Harbor (double diplôme Sciences Po HEC), What's up EU est une newsletter qui propose un résumé hebdomadaire concis, bien documenté et informatif des actualités importantes de l'Union Européenne. Questions à Augustin Bourleaud, étudiant du double diplôme Sciences Po / London School of Economics qui supervise depuis septembre 2022 la newsletter.
Voir toutes les actus